Unlimited Wordpress themes, plugins, graphics & courses! Unlimited asset downloads! From $16.50/m
Advertisement
  1. Web Design
  2. Global Influences
Webdesign

Enorme au Japon : Le Design Web au pays du Soleil Levant

by
Length:LongLanguages:
This post is part of a series called Web Design Across the World.
Notes From Behind the Firewall: The State of Web Design in China
Land of Opposites: State of the Web Industry in South Africa

French (Français) translation by Henri Lotin (you can also view the original English article)

Découpez le sashimi, servez-vous un peu de sake et installez-vous confortablement à la table à café réchauffée. J'aimerais tant vous en dire sur ce merveilleux pays que j'appelle la maison.

Mention rapide

Je vis au Japon depuis cinq ans et j'y ai apprécié chaque jour. J'ai été très heureux qu'on me demande de partager des informations sur le design web et l'e-commerce au japon, mais, la vérité doit être dite, je suis dans la communication, et je possède quelques années d'expérience dans la communication de masse et le business  japonais, l'étude de la culture et je suis un utilisateur de l'e-commerce. Je suis conscient que mon pack de compétence est un bon début pour commencer à écrire cet article, toutefois, pour mettre au point mes observations et mon expérience j'ai interviewé deux bons amis de secteurs différents de l'industrie du design web Sachiyo Fujiwara de Sandlot, Inc., et Shota Maehara, unique propriétaire de Me3 Designs.

Une culture fondée sur la simplicité

Au Japon j'ai toujours des moments "Wow", tout le temps. Un tel contraste. Des villes bruyantes à califourchon des temples traditionnels ; des patrons vêtus de kimono de noces surfant sur le net à partir de smartphones ; des hommes d'affaires hardis bousculant des moines aux sabots usés qui chantent des prières et collectent des dons.

C'est une culture passive, polie, caractérisée par la simplicité, une habitude de la propreté et un minimalisme moderne. Et pas dans un sens péjoratif : nous faisons avec ce que nous avons dans les régions côtières et les bien maigres régions planes du Japon (60% de montagnes), et nous le faisons très bien.

Des designs propres, simples et ouverts confèrent à ma maison et à la ville un sentiment naturellement expansif. Les voitures sont plus petites mais conçues pour maximiser l'espace disponible dans l'habitacle. Le minimalisme ici signifie que je peux manger de la nourriture simple, composée de quelques ingrédients, sans rien d'excessif en aucune manière. L'habillement moderne emprunte plus aux pantalons occidentaux qu'au traditionnel kimono la plupart du temps, mais le style ici garde toujours de la simplicité, à tel point que les jeunes qui s'habillent flashy sont affublés du surnom チャラい (charai), ou gens aux couleurs voyantes.

C'est la raison pour laquelle, quand je visite la plupart des sites e-commerce les plus populaires, je vois ceci ?

httpwwwrakutencojp
http://www.rakuten.co.jp

Du chaos. Des colonnes à n'en plus finir. De minuscules petites images de basse qualité. Plus d'information que je ne pourrai en lire... probablement jamais. Les couleurs d'onglets de la navigation supérieure parcourent tout le spectre visible de la lumière. Deux fois.

Cette chaine nationale d'articles de sport démarre plutôt bien :

mais continuez à scroller et vous aurez plus ou moins la même chose que précedemment :

Où sont passés la simplicité et le minimalisme ?

Communication

La culture d'un pays se coud de fil en aiguille au travers de ce que ses membres voient et disent. Ici, les détails sont un aspect bienvenu de la communication et ce faisant du design web également, comme le site web achemine l'information et vend l'entreprise et ses produits en lieu et place d'un vendeur physique. Les détails sont nécessaires parce que le risque n'est absolument pas toléré. Plus c'est mieux. Beaucoup plus c'est meilleur. Les gens en général tendent à graviter autour de ce qui rassure et, ici au Japon, les acheteurs et les commerces restent loyaux aux produits, aux marchands et aux employés quand bien même des problèmes surviennent. Ils les surmontent.

"Les détails sont nécessaires parce que le risque n'est absolument pas toléré."

Ces couleurs vives.

Une réflexion au sujet de toutes ces couleurs vives : le parti de district à Tokyo est organisé en soi, mais comme un énorme mélange de fluorescence visible depuis Mars. Cela fait passer Las Vegas pour de la ficelle décorative enroulée sur la fenêtre de votre dortoir. L'information vous accroche la rétine et vous ballade à travers les trottoirs au fur et à mesure que vous essayez de suivre. Ici et là ont peut apercevoir des fentes gobe-sous des petits salons pachinko, et tous ces attributs vifs et clignotants me rappellent le premier site eCommerce auquel nous avons jeté un oeil : rakuten.co.jp.

Essentiellement, la plupart des sites web japonais seront conçus pour satisfaire à l'assurance requise par leurs consommateurs. Toutefois ils tendent à être pleins à ras bord d'information, de buttons, de boîtes, chargés de couleurs vives pour retenir l'attention et organiser le chaos, fournissant l'assurance et gagnant la confiance de du segment démographique le plus acheteur d'une société dont le PIB est à 60% de consommation. Si vous le construisez ils ne viendront pas nécessairement. Mais si vous le construisez correctement, ils ne s'en iront jamais. Brillant vous ne croyez pas ?

Le revers de la médaille

Il est grand temps de mentionner ces entreprises internationales qui tendent à briser le moule. Jetez un oeil à cette copie d'écran du site occidental www.toyota.com :

Et à celle-ci du site Japonais, www.toyota.jp :

Les deux affichent ostentoirement une image plein-écran similaire. Défiler vers le bas révèle des éléments de mise en page plus rangés et ordonnés.  Clean. De grandes images. Discrètes. Simple mais non moins stylé. J'ai le temps de respirer un bon coup et de m'imaginer dans le véhicule. Ce site web Toyota est celui d'une des plus grandes entreprises dans le monde et vraiment au Japon. Avec cela à l'esprit ils ont implémenté des designs cohérents et à même de parler à des milliards, et non à des millions de personnes.

A une plus petite échelle, Shota dit, quelques entreprises assez grandes comme CookPad et Uniqlo conçoivent également des sites web à contre-courant. Jetez-y un oeil :

wwwcookpadcom
www.uniqlo.com/us
wwwuniqlocojp
www.uniqlo.co.jp

Ceci peut être décrit comme une étape incrémentielle vers la simplicité. Et maintenant jetez un œil à l'équivalent occidental de Uniqlo, bien que le marquage reste vrai, il y a des différences nettes :

wwwuniqlocomus
www.uniqlo.com/us

Sachiyo affirme qu'en 2014 le site le plus populaire d'entre tous était Yahoo Japon et que cela continuera en 2015. Ici j'ai remarqué une ressemblance "chargée" similaire entre les pages .jp et .com de Yahoo.

wwwyahoocojp
www.yahoo.co.jp
wwwyahoocom
www.yahoo.com

Dans l'ensemble je doute que la plupart des sites web japonais seront rationalisés et simplifieront les contenus des pages e-commerce avant un bon moment. A partir de maintenant la plupart d'entre eux suivront les tendances occidentales, verront ce qui en sortira, adopteront les designs qui fonctionnent vraiment bien et se débarasseront de ceux qui s'éloignent un peu trop. Il y a des éclairs d'intelligence supérieure et d'imagination au niveau de base et de la conformité au niveau corporate.

Esthétique traditionnelle

Nous avons parlé plus tôt de certaines caractéristiques du design web Japonais et du fait quelles soient liées à la demande sociale et aux tendances globales. Mais il y a des caractéristiques visuelles clés dans certains designs web qui partagent des traits avec l'art traditionnel Japonais. Par exemple, 和柄 (wagara), un motif ou design créé en combinant des éléments de la peinture Japonaise et de la calligraphie Chinoise.

Vous êtes peut-être habitués à ce kimono dépeignant de splendides motifs géants de vagues bleues rendus immortel par l'artiste Hokusai :

The Great Wave off Kanagawa Hokusais most famous print
La Grande Vague hors du Kanagawa (神奈川沖浪裏 Kanagawa-oki nami-ura)

En voici un autre qui montre un motif géométrique récurrent souvent aperçu incrusté sur les pierre des jardin japonais. Cet exemple est connu comme le motif 青海波 (seigaiha), littéralement, vague bleue de la mer.

Egalement, l'or et le rouge ensemble ont pour résultat une combinaison frappante qui ressemble à la gamme de nuances (teintes) de l'automne qui embellissent les flancs de coteau de mi-Septembre à Novembre.

Le rouge sur du jaune attrape l’œil et est très populaire dans l'art Japonais, la culture pop, le design web, et les anciens designs du drapeau national Japonais.

flag
Drapeau de l'empereur Japonais sous licence du Domaine Public par Wikimedia Commons.

Dans le design web Japonais actuel ces nuances riches en contraste peuvent notablement être trouvées sur les pages de maisons d'hôtes traditionnelles, les 旅館 (ryokan). Le site le plus populaire sur le tourisme pour les voyages qui incluent des séjours dans maisons d'hôtes ryokan arbore un look tout nouveau, et clean (yay!) éclaboussé de couleur traditionnelle et de wagara. Cette esthétique est portée sur à peu près toutes les pages, de bas en haut de ce répertoire, et plus profondément dans les sites mêmes de l'actuelle maison d'hôte.

httpwwwjapaneseguesthousescom
www.japaneseguesthouses.com

Le facteur joli

Ahhhhh, le facteur "joli". Le Japon est un pays courtois, non-violent et ce fil culturel est attaché au travers du e-commerce et de la communication mobile.

Même ces puristes qui bravent les attaques de la technologie armés uniquement d'un flip phone de base font des textos et prennent des photos de nourriture à 6MP comme des dératés, et malgré l'absence des emojis de smartphones dernier cri ils s'en sortent avec la ponctuation la plus créative que vous ayez jamais vue. il y a un coin pour les interwebs dédiés à la forme d'art :

✌.ʕʘ‿ʘʔ.✌
(┛◉Д◉)┛彡┻━┻

Et le site suivant s'est spécialisé dans la meilleure mise en forme possible de ces emojis textes. Il y a environs cinquante émotions et un index à partir duquel choisir. Je ne peux imaginer combien de temps a été passé dessus mais le monde est plus joli grâce à ça :

httpkaomojiruen
http://kaomoji.ru/en

Kaomoji signifie visage (kao) et emoji, mariés ensemble dans une béatitude adorable.

Les emojis sont fantastiquement populaires, frôlant le joli ridicule, et vous pouvez lâchez quelques yen et acheter le plus joli set d'emojis que vous n'ayez jamais vu et beaucoup que vous n'aviez jamais imaginé. Tout ici est kawaii. Sur le web, en messages texte, sur les publications Facebook, et au-delà de la TV et du média print, la culture du joli s'insinue. Jolis petits animaux, mascottes, figurines, emojis, vous le mentionnez, ils l'ont certainement.

Typographie

La typographie dans la langue Japonaise a subi une telle transformation grâce au média numérique et au e-commerce. La langue Japonaise possède au total plus de 100 000 caractères traditionnels 漢字 (Kanji) et 104 structures de syllabes sonores ひらがな (Hiragana) et  カタカナ (Katakana), bien que la plupart des adultes n'en connaissent peut-être que 4 000. Certains Kanji sont démodés et ce n'est pas un problème si vous ne les connaissez pas, mais les Hiragana et les Katakana sont des indispensables, et les trois sont enseignés à un jeune âge. C'est drôle d'avoir été enseigné par mon copain de six an lors de mon premier niveau de Kanji, puisqu'aujourd'hui j'en reconnais seulement 75.

Sachiyo croit que les designers qui s'appuient sur les Hiragana et les Katakana, ont virés sur le style horizontal d'arrangement de mots et sont figés seulement sur quelques polices sélectionnées. Un trop grand choix de polices utilisées rend les symboles difficiles à déchiffrer. Le Kanji utilisé en ligne, dit Shota, est un "combo gagnant" de symboles pas-trop-obscur mais toujours descriptif. Dans l'ensemble, la combinaison fonctionne. De mes propres yeux j'ai vu cette approche fonctionner efficacement. Ces derniers jours, mes collègues et mes amis autochtones lisent les pages e-commerce avec vitesse et aisance mais rencontrent des difficultés surprenantes face à un certain type de littérature ancienne.

"Beaucoup trop de japonais sont en train d'oublier comment écrire les caractères Kanji à tel point que les experts culturels croient que le pays pourrait éventuellement abandonner l'usage des pictogrammes chinois en faveur des 46 caractères hiragana simplifiés." - Julian Ryall, South China Morning Post

L'Anglais ici est un appel exotique et esthétique comme le Japonais et le Chinois en occident. En occident nous n'avons aucune idée de ce que disent ces symboles, mais on s'en fout. Regardez ce tee-shirt. Plutôt cool, non ?

source

Ouais, ça c'est le mot pour hémorroïde.

De la même manière, l'Anglais est embrassé par la culture pop et le design de mode, habituellement au détriment de l'orthographe et de la grammaire également. Vous verrez régulièrement des mots mal utilisés et mal orthographiés comme substituts au style et à la mise en pages. Jetez un œil à certains de ces designs de vêtements classiques sur imgur.com.

source

Malgré mes efforts pour produire un exemple concret de cette occurrence dans le design web (ni souvenir d'avoir vu des sites qui pourraient servir d'exemple), je n'ai rien pu trouver. Vous pouvez trouver un tas de sites web qui ont été passés au crible par des outils de traduction en ligne, mais nous savons tous qu'ils peuvent être hideux, je les ai donc filtrés.

Ce que nous avons trouvé sont des versions en Anglais édulcorés de sites japonais. Peut-être les décideurs ont commis des erreurs au niveau de la sécurité. Par exemple cette boutique de bazar populaire incluent des directions vers les lieux physiques de ses boutiques seulement sur la version en Anglais du site.

httpnagoyatokyu-handscojp
http://nagoya.tokyu-hands.co.jp
httpwwwtokyu-handscojpforeignhtml
http://www.tokyu-hands.co.jp/foreign.html

En plus, sur la version en Anglais il y a plein de hoquets typographiques élémentaires qui auraient pu être traités avec juste un petit TLC. C'est comme si la boutique allait réussir un beau coup dans ses gains comme résultat de tout cela, et ceci est certainement frustrant pour les utilisateurs.

En somme, le nombre absolu de symboles disponibles dans la langue Japonaise est un obstacle dans le design web et le e-commerce. Les traductions complètes et l'Anglais maîtrisé dans le design et le contenu reste pénible pour les 1.4% de ceux d'entre nous qui ne sont pas Japonais. Les designers essaient d'être conscients de cela et font de leur mieux pour pousser du bout de l'orteil la ligne entre la compréhension de l'utilisateur, temps/coût et marketing unique, et efficace.

La consommation Japonaise et le web

Je suis en train de vivre un autre moment "wow". Je suis assis au sol, les jambes croisées sous une table couverte par une énorme nappe, pendant que des spirales chauffées intégrées me réchauffaient avec douceur. Jamais utilisé le chauffage domestique en une semaine. J'ai acheté cette chouette table kotatsu  sur le web et payé PAL - beh oui, payement à la livraison - 24 heures plus tard quand cela a été apporté à ma porte. J'aurais pu payer par carte bancaire mais je disposais de cash ce jour-là. Cela m'amuse toujours de comprendre que ça reste sûr pour les conducteurs de camion de livraison de marcher avec leur tiroirs-caisses de PAL. Et je m'esclaffe carrément quand je pense qu'il y a quelques années encore très peu de personnes encore possédaient des cartes bancaires, donc le paiement à la livraison était le seul moyen. J'ai aussi réceptionné mon microphone à $500 en PAL aussi, en 21 heures ultra rapides. Et le conducteurs s'est excusé de m'avoir autant fait attendre, par politesse. Maintenant c'est du service.

Dans un sens l'e-commerce au Japon n'est pas si différent de celui de l'occident. Vous pouvez acheter un tas de trucs cool et vous les voir livrés. Mais ça c'est un énorme changement comparé à dix ans plus tôt dit Shota, qui maintenant évoque les souvenirs des voyages de shopping avec papa et maman les week-ends avant qu'il ne déménage. Par voiture ou par train, avec du cash.

Dans ma béatitude de PAL j'ai un peu de peine à ne pas m'épancher un petit peu sur le service client ici et l'incroyable politesse du peuple Japonais. J'aime ça, absolument. C'est tout.

Des différences notables.

Toutefois il y a des différences en e-commerce uniques à cette culture.

  • D'abord, la vitesse. Une vitesse vertigineuse.
  • Ensuite oui, PAL.
  • Mais aussi, il y a une grande diversité dans l'industrie du e-commerce  pour la nourriture.

Par exemple, la plupart des gens commande leur banquet traditionnel du Nouvel An 御節 (osechi) pour livraison. Connectez-vous, désignez le nombre de personnes, combien vous en voulez, payez et relaxez. de nos jours vous devez commander les osechi des semaines à l'avance ou vous aurez à les acheter dans une boutique conventionnelle le jour du Nouvel An. Cela devient si populaire.

httpwwwnijiyacomspecialosechi
http://www.nijiya.com/special/osechi

Vous pouvez également envoyer des repas cadeaux aux gens, pas seulement des paniers à fruit. J'ai été hors d'occident depuis cinq ans maintenant et je ne me rappelle pas que vous puissiez commander certifié-signature 和牛 (Wagyū) du boeuf Hida et toute sa garniture pour les voir arriver à la porte de votre boss à l'heure précise souhaitée, et payer un montant facturé modestement pour la commodité.

Nous aimons la nourriture Japonaise. Si nous sommes crevés après une longue semaine et ne voulons pas sortir, nous nous connectons par smartphone ou par desktop pour commander des sushi qui seront livrés à l'heure précise, emballés dans un service recyclable que vous emballez et laissez à l'extérieur après avoir fini votre repas. Le jour suivant un conducteur fait sa tournée pour la collecte. On est jamais trop vieux pour ça.

httpwwwginsarajp
http://www.ginsara.jp

Il existe peu de services profondément enracinés dans la culture Japonaise qui ont plutôt bien réussi leur transition vers l'e-commerce.

A quelques exceptions près, comme la grand-mère de mon pote super-technophile âgée de 66 ans, cet épanouissement du eCommerce a été ferlisié par un nouveau style de consommateurs avec une toute autre vision que les anciennes générations, une bonne affaire de passer plus de temps à la maison, et des changements mineurs aux lois du commerce.

"Après des décennies à se comporter différemment, les consommateurs japonais se sont soudainement mis à ressembler à leurs homologues d'Europe et des Etats-Unis. - Brian Salsberg

La scène technologique

Le Japon est connu du monde entier comme pionnier de plusieurs innovations technologiques. Cette attitude audacieuse fait et ne fait pas partie de la culture web. Le Japon a un certain nombre de services uniques pour les consommateurs comme ceux que j'ai précédemment mentionnés, et des sites web qui en découlent pour adoucir la transition vers l'e-commerce. Si douce qu'en 2013 le Japon est classé #2 sur le Global Retail E-Commerce Index et a conduit les pays développés d'un bout à l'autre d'une gamme de critères incluant le marketing e-commerce et les infrastructures commerciales pour les supporter. Je le dis encore, comme un locuteur non-Japonais j'ai accusé réception d'un microphone à $500 livré en 21 heures avec PAL. Le Japon dépense des sommes d'argent ridicules dans l'e-commerce.

Le Japon est à la pointe du e-commerce parmi les nations développées mais en design web, Shota et Sachiyo sont tous les deux d'accord sur le fait que les systèmes approfondis et le benchmark extraordinaire mis en place en occident sont encore largement hors de portée pour ce marché. Les grosses entreprises et les entreprises publiques restent figées dans des designs recherchés et vrais; vous pouvez écarter un CEO aussi loin que possible de sa zone de confort, disent-ils. Les web designers, plus jeunes et plus audacieux peuvent opter pour un boulot en tant qu'unique mec IT dans une PME dans laquelle ils ont une certaine liberté d'expression artistique, ou en tant que consultants indépendants comme Shota. Sachiyo affirme que la culture web a fondamentalement été développée en occident - c'est là que les sentiers ont été enflammés, et le Japon est toujours en train d'essayer de rattraper son retard.

Appareils et trajets

Je prend régulièrement le train aux heures de pointe. Je fais ainsi beaucoup d'observation de personnes. Les gens sont des livres ouverts d'indices non-verbaux, c'est si amusant. Mercredi j'ai compté trois livres parmi 46 personnes, six personnes qui somnolaient et 37 avec des appareils de communication mobiles de toutes sortes et de tous âges.

Le nombre de propriétaires de téléphones cellulaires au Japon est monté en flèche à environs 110 million de personnes l'année dernière. C'est 86% de la population totale. Pensez à cela en terme de transit de masse de banlieusards Japonais ayant le temps de se relaxer dans le train ; c'est une grosse opportunité pour socialiser et faire du shopping, deux choses que le Japon fait très bien.

Des chiffres à jour sont difficiles à obtenir, mais en 2013 22% du commerce en ligne au Japon a été effectué à partir d'appareils portables. Et cela valait approximativement $USD 9.7 milliard (source).

Réseautage social

Twitter est énorme au Japon, en fait la région Asie-Pacifique est le plus important marché émergent en dépit du fait que la Chine a complètement interdit le réseau.

"Les marchés en Asie-Pacifique sont de ceux qui font croître les utilisateurs de Twitter à travers le monde - emarketer

Actuellement le Japon exhibe des statistiques par personne similaires aux Amériques en terme d'utilisateurs Facebook en pourcentage de la population nationale, autour de 50%. Presque toutes les personnes que vous apercevez (moins les vieillards absolus et les personnes trop jeunes) sont sur Facebook. Depuis l'arrivée de Facebook vers 2008, l'équipe de la plateforme locale Mixi a été mise hors jeu. Mixi a toujours un nombre décent de followers mais je vois mal (ni vous d'ailleurs) Facebook aller où que ce soit de si tôt.

httpsmixijp
https://mixi.jp
"En 2007, l'estimation a été faite qu'il y a environs 55.7 millions d'utilisateurs de réseaux sociaux au Japon, par rapport à 48.2 millions en 2013. - statista.com

Le Japon utilise aussi Line pour une bonne portion de messages gratuits et de télécommunications, avec pratiquement plus de 50 millions d'utilisateurs.

httplinemeja
http://line.me/ja

Les regards tournés vers l'occident

C'est impossible d'être discret sur le fait qu'il soit impérativement important d'avoir des designs web responsive pour tous les sites e-commerce qui souhaitent survivre. Tous les projets de Shota et la majorité de ceux de Sachiyo sont responsive. Le design responsive a coutume d'être une douleur totale dans ce-que-vous-savez pour ces gars parce que les designers doivent concevoir des sites sur des sources multiples pour mobile et PC. Merci au ciel de ce que ce ne soit plus cas, disent-ils, comme Shota y a plongé tête la première. Mais Shota dit qu'ici les web designers doivent encore choyer les utilisateurs d'IE 6 and 7 de la période sombre en continuant à cibler les systèmes cibles comme  IE 8, 9 et IOS courant 2015 et au-delà. Les designers web et les décideurs corporate semblent la jouer cool actuellement, avec les prévisions 2015 allant, bien que lentement vers une progression vers les thèmes WordPress responsive avec des designs modernes et des interactions élégantes. Avec autant de ressources, les grandes entreprises donneront le rythme et le ton, et beaucoup attendront et verront. Cela pourrait être frustrant pour les designers plein d'assurance et les indépendants mais les gars, vous devrez gagner de quoi vivre.

Avec autant de sites responsive personnalisables les japonais sont tombés amoureux de ces fonctionnalités hybrides osées/sûres de qualité et personnalisables, comme dans WordPress. EC-Cube est aussi une plateforme de site e-commerce très, très populaire ici parce qu'elle est comme WordPress mais tout le système possède une interface en Japonais personnalisée pour intégrer des options de livraison et de paiement spécifiques au Japon.

httpwwwec-cubenet
http://www.ec-cube.net

L'avantage est que c'est en Japonais ; l'inconvénient c'est que c'est un peu plus compliqué et que ça coûte le double de la mise en place avec WordPress. Il a commencé à m'en dire un peu plus sur EC-Cube mais il a soudainement été frappé de narcolepsie et s'est réveillé aussitôt à la conclusion.

Comme je l'ai souligné plus tôt le Japon est connu pour un être un pionnier de la technologie. Mais mon parcours lors des recherches pour cet articles, lors des discussions avec mes amis et mon expérience personnelle à faire du business ici m'a conduit à la question : sont-ils en train de ré-inventer la roue ou bien essaient-ils de la rendre meilleure ? C'est là qu'est toute la différence.

Conclusion

En conclusion, les industries du design web et de l'e-commerce au Japon sont deux entité séparées qui partagent de petites similarités mais bénéficient de cette symbiose. D'une part vous avez une poignée de sites web splendides, au flux agréable, influencés par le wagara et qui reflètent la grâce et la beauté illimité de l'art traditionnel Japonais ; un méli-mélo de sites aux lumières de casino qui devraient afficher un avertissement pour les gens aux yeux sensibles. Mais d'autre part vous avez le e-commerce, un arbre argentifère géant qui ressemble à s'y méprendre à un baobab après une pluie torrentielle. Les emoji flashy et tout, ces méli-mélo de sites web les font pleuvoir au Japon.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.