Students Save 30%! Learn & create with unlimited courses & creative assets Students Save 30%! Save Now
Advertisement
  1. Web Design
  2. Usability
Webdesign

3 Indicateurs pour mesurer et quantifier l'utilisabilité

by
Difficulty:BeginnerLength:ShortLanguages:

French (Français) translation by Henri Lotin (you can also view the original English article)

L’utilisabilité d’un produit est contextuelle et varie selon les différents rôles des utilisateurs, des environnements et des tâches qu’ils doivent exécuter. Il est important de mesurer l’efficacité en fonction de ces critères et pour s’assurer que nous disposons de données quantitatives et qualitatives pour nous aider à recueillir de l’information et comparer des points de repère.

Dans mon travail, j’utilise les indicateurs suivant : taux d’achèvement de la tâche, temps passé sur les tâches, post test de satisfaction et comment ils se rapportent à la quantification de l'utilisabilité ; puis avec des données qualitatives de l’expérience utilisateur. Il existe plusieurs autres indicateurs que vous pourriez mesurer, mais il est inutile de passer du temps à les utiliser si vous n’avez pas l’expérience avec les bases. Souvent ils peuvent ne pas être pertinents pour ce que vous faites ou le meilleur usage de votre temps. Dans ce tutoriel, nous allons étudier trois indicateurs que vous pouvez utiliser pour mesurer l’utilisabilité.

Qu'est-ce que l’utilisabilité ?

L'utilisabilité est l’intersection entre efficacité, efficience et satisfaction dans un contexte d’utilisation. En d’autres termes, c’est tout au sujet d'accomplir des choses et à quel point heureux est un utilisateur, lorsqu'il essaye d'accomplir les dites choses. S'ils réussissent à exécuter leur tâche, que cela ne prend pas trop longtemps, qu'ils ne font pas trop de fautes ou d'erreurs et qu'ils pensent fortement à l'application après l’utilisation, alors ce sera un produit utilisable.

Comment mesurer l’utilisabilité

Nous pouvons mesurer l’utilisabilité en testant un produit (ou un produit concurrent). Un premier test nous donne un « état avant », qui est tout aussi précieux que «l’état après ». Cela vous permet de comparer vos designs ou comment vous positionnez contre vos concurrents. Une fois que vous avez une idée de l’efficacité, de l'efficience et comment sont satisfaits vos clients grâce à l’expérience peut vous décider à créer un nouveau design pour améliorer ces mesures.

Illustration from 200 Character Kit Job on Envato Market
Illustration de 200 Character Kit Job sur Envato Market

1. Mesurer l’efficacité

Le « taux de réussite » (ou taux d’achèvement) représente le pourcentage de participants ayant correctement atteint chaque objectif. Donc idéalement, avant d’entreprendre des tests, vous aurez d'abord identifié un certain nombre de scénarios à tester. Le test devrait être également non assisté par un modérateur de test. Il y a un certain nombre d’autres mesures que vous pouvez prendre pour mesurer l’efficacité. D’après mon expérience, un taux de réussite de 100% est super, mais tout ce qui est au-dessus de 78% est acceptable !

Comment faire pour résoudre les problèmes d’efficacité

Si les utilisateurs ont du mal à mener à bien la tâche, soit à cause de la frustration ou soit à cause de l’impossibilité de trouver la prochaine étape, vous pouvez envisager ce qui suit :

  • Assurez-vous que les boutons ressemblent à des boutons
  • Rendez les options de clic évidentes (par exemple cliquer sur un carreau peut sembler évident pour vous mais pour les utilisateurs, cela pourrait ne pas être intuitif)
  • Simplifiez vos flux de production
  • Réduire la courbe d’apprentissage de l’utilisation du système en incluant un onboarding si nécessaire

2. Mesurer l’efficience

L'indicateur de l’efficience désigne le temps moyen nécessaire pour effectuer chaque tâche. Parallèlement à cela, vous pouvez également calculer la portée et l’écart-type. Il s’agit de l'indicateur principal, que vous allez généralement examiner, mais il y a de nombreux autres indicateurs que vous pouvez rassembler :

  • Temps nécessaire à la première tentative
  • Temps pour effectuer la tâche par rapport à un expert
  • Temps de correction des erreurs

Ce n’est pas une liste exhaustive et vous devez choisir les tâches qui ont un sens pour vous. Par exemple, si vous testez un flux très court, il peut ne pas être nécessaire de prendre en compte quelque chose comme le temps de correction des erreurs.

Les erreurs d’utilisateur sont fréquentes, il peut s’agir d'actions, de cafouillages ou de fautes. J’attribue normalement une brève description, sévérité de note et classifie chacune dans leurs sections respectives. Sur la base des critères de l’industrie, je vise pour pas plus de 0,7 erreurs par tâche.

Les indicateurs d'efficience peuvent également être bons quand on compare les types d’utilisateurs. Par exemple, débutants ou experts.

Comment faire pour résoudre les problèmes d’efficience

Si cela demande beaucoup de temps aux utilisateurs pour effectuer des tâches, vous pouvez envisager ce qui suit :

  • Voir s'il existe une incompatibilité entre des liens hypertexte et le titre de la page auquel le lien mène.
  • S’assurer que les résultats de recherche incluent une description du lien, en plus du titre de la page.
  • Concevoir votre sitemap de manière logique.
  • Fournir un index alphabétique qui comprend autant de catégories, rubriques, départements et mots-clés que possible.

3. Mesure de satisfaction

La satisfaction peut être mesurée et calculée à l’aide de l’échelle de « l'échelle d'utilisabilité ». L’échelle standard a dix questions qui mesurent l’impression globale de l’utilisateur sur la facilité d’utilisation du logiciel. Vous pouvez également ajouter plus de questions à votre questionnaire, toutefois, d’après mon expérience il est préférable d’utiliser l’échelle SUS parce qu’elle est si populaire et il y a donc des points de repère de l’industrie par rapport auxquels vous pouvez vous mesurer. Par exemple, si vous faites le test avec quatre personnes et, dans l'ensemble, vous obtenez un score inférieur à 78%, c’est probablement un bon indicateur qu’il faut continuer à travailler sur la refonte de l’interface ou le flux de production afin d’améliorer le niveau de satisfaction des utilisateurs.

Comment faire pour résoudre les problèmes de satisfaction

D’après mon expérience, la meilleure façon de résoudre les faibles avis de satisfaction c'est tenir compte de la rétroaction qualitative et travailler avec l’entreprise pour modifier le produit ou l’offre de service.

Conclusion

Si vous débutez dans la mesure de l’utilisabilité, commencez avec les bases. Mesurez simplement le taux de réussite : le nombre de personnes qui peuvent compléter la tâche sans assistance. Si vous souhaitez aller plus loin, alors collectez les données de « temps passé sur la tâche » et les données de satisfaction (avec un sondage à la fin de l’étude). Ces mesures sont presque toujours suffisantes. Si vous voulez creuser plus profond, assurez-vous que tout autres paramètres supplémentaires sont pertinents et de bien utiliser votre temps.

Liens utiles

Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.